Par des ACAA
pour Vous
EccoMotors,
des solutions économiques et écologiques pour votre moteur.
Le Pataplume
de Jean-Claude et Fabien Léger,
le Pataplume monoplace et le Pataplume II, ULM biplace côte à côte.
Les Cahiers du Ménestrel
de Jean-Claude Afflard,
l'encyclopédie de la construction amateur.
Hélices Valex
Jacky Greziller
- Hélices sur mesure en bois,
- bois aéronautiques
Un savoir-faire inégalé, des équipements de haut niveau.
    • Haut de la page
    • Accueil
    • Derniers articles
    • Recherche
    • Forum
    • Agenda
    • Boutique
    • Liens
    • Contacts
    • Localiser les ACAA

Les Aéro-Constructeurs Amateurs Atlantique

Constructeurs amateurs d'Avion et d'ULM.
Morane_315.4.jpg

 

 

Les avions

de

Patrick Pierre-Pierre.

 

 

----------oooOooo----------

 

 

Participation à la remise à niveau du

 

NC 856A "Norvigie"

 

 

Le NC 856A "Norvigie"

 

 

Ci-dessous, l'article de Patrick Pierre-Pierre sur le NC 856A "Norvigie", avec l'aimable autorisation du Fana de l'Aviation.

Les photos sont de Xavier Meal et sont protégées. Pour toute utilisation contacter Xavier Meal à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------oooOooo----------

 

Restauration du

 

DE HAVILLAND DHC-1 CHIPMUNK

 

 

Marque : DE HAVILLAND CANADA

Type : T.Mk.10

Immatriculation militaire anglaise : WZ 877

Immatriculation française réservée: F-AZLI

Constructeur : De Havilland UK

Année de construction : avril 1953 à Chester (Broughton) (UK)

N° de série : C1/0915

N° de fuselage: DHB.F.805
Rôle : Avion d’entrainement
Équipage : 2 en tandem
Envergure : 10,47 m
Longueur : 7,75 m
Hauteur : 2,10 m
Surface alaire : 16,00 m²

Poids à vide : ± 646 kg
Poids maxi au décollage : ± 998 kg

Moteur : De Havilland Gipsy Major 8

N° du moteur : 11266 A 635936

Puissance : 145 HP à 2550 T/mn

Hélice : FAIREY REED 2 pales métalliques à pas fixe
Vitesse maxi : 222 km/h
Vitesse de croisière : 166 km/h
Vitesse ascensionnelle : 274 m/min

Charge alaire : 56 kg/m2
Plafond : 5 200 m
Autonomie : 2x8 Imp. Gallons / 445 km
Armement : néant

 

WZ 877 est un exemplaire de la version principale du Chipmunk britannique construite à 735 unités. Il fait partie d’un lot de 40 machines commandées par contrat N°6/ACFT/7541 et construites d’avril à octobre 1953. Le 31/03/1996 les derniers exemplaires en service furent rayés des contrôles de la RAF.

WZ 877 fut retiré du service le 22/08/1995 stocké à RAF Newton, et vendu le 30/05/1996. Exporté à La Réunion, cet avion n’a jamais volé ensuite. Il est resté stocké monté et une immatriculation française avion de collection lui a été attribuée par la Direction Générale de l’Aviation Civile française (F-AZLI) sans que le dossier ne soit finalisé par le propriétaire. Depuis le 16 juin 2010 il est basé à La Rochelle. Ses nouveaux propriétaires souhaitent le faire voler sous les couleurs Anglaises qu’il avait au moment de sa "démobilisation". La grande visite a commencée le 16 juin 2010, et une révision générale du moteur est programmée.

Historique des Chipmunk

Constructeur aéronautique Canadien, de Havilland Canada fut créé en 1928 par la compagnie anglaise de Havilland Aircraft. Initialement filiale de la maison mère britannique, l’entreprise fut nationalisée par le gouvernement du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir fabriqué les célèbres Tiger Moth et Mosquito, de Havilland Canada s’est tourné vers la conception d’avions davantage adaptés aux conditions climatiques et géographiques du Canada.


L’ingénieur Wsiewolod JAKIMIUK entreprit la conception d’un nouvel avion d’entrainement. Ce premier projet d’après guerre fut le DHC-1, un avion d’entraînement conçu pour remplacer les vénérables DH 82 Tiger Moth et North American Harvard utilisés pour l’entraînement de base dans la Royal Canadian Air force (RCAF). Se démarquant des appareils précédemment fabriqués par de Havilland Canada, le DHC-1 nommé Chipmunk (une espèce d’écureuil commun en Amérique du Nord) est presque entièrement de construction métallique, puisque quelques surfaces sont entoilées comme les deux tiers arrière des ailes, et les gouvernes. Le prototype codé "CF-DIO-X" effectua son premier vol le 22 mai 1946 sur l’aéroport de  Downsview à Toronto avec pour pilote d’essai Pat Fillingham.  Il était motorisé avec un Gipsy Major 1C développant une puissance de 142 HP à 2400 T/mn. La version de série fut équipée du moteur en ligne de Havilland Gipsy Major 8 d’une puissance de 145 HP.

Entre 1946 et 1956, de Havilland Canada construisit 217 DHC-1 Chipmunk, dont 158 furent livrés à la RCAF qui utilisa l’appareil jusqu’en 1972. Un certain nombre fut exporté au profit des armées de l’air du Liban, de l’Egypte et de la Thaïlande.

Le DHC-1 Chipmunk est le premier avion de conception canadienne construit sous licence à l’étranger. Environ 1 000 Chipmunk furent ainsi fabriqués en Grande-Bretagne par De Havilland (UK), dont 740 destinés à la Royal Air Force (RAF). Ces appareils furent désignés Chipmunk T 10. Le UK Army Air Corps utilisa des Chipmunk jusqu’en 1995. L’armée de l’air portugaise prit également possession de 66 appareils, fabriqués sous licence par OGMA (Oficinas Gerais de Material Aeronáutico) à partir de 1955. Un certain nombre d’appareils furent aussi fabriqués en Australie. Une quinzaine d’autres armées de l’air adoptèrent également le Chipmunk, comme avion d’entraînement de base, dont le Danemark et l’Irlande. Le dernier CHIPMUNK construit au monde le fut le 13 février 1961 par OGMA.


Les premiers Chipmunk construits au Canada, ainsi que ceux fabriqués sous licence en Grande Bretagne et au Portugal, diffèrent de ceux fabriqués plus tard par de Havilland Canada qui dota les appareils d’une verrière en bulle pour améliorer la visibilité de l’instructeur et de l’élève pilote.

 

Sa robustesse, sa facilité de pilotage et ses capacités en voltige expliquent la popularité et la longévité du Chipmunk. Affectueusement surnommés "Chippie" par ses adeptes, un grand nombre d’appareils, démobilisés des forces aériennes, connaissent une seconde carrière. Ainsi, plus de 300 appareils sont encore en état de vol aujourd’hui. Quelques appareils à vocation civile, surnommés Super Chipmunk, sont modifiés et dotés de moteurs plus puissants pour augmenter leurs capacités en voltige. En Australie, Sasin/Aerostructures a modifiée un certain nombre de Chipmunk, désignés SA-29 Spraymaster, pour en faire des avions d’épandage agricole.

Brièvement aux mains de Boeing, De Havilland Canada fut acquis en 1992 par l’entreprise canadienne Bombardier. Viking Air, une autre entreprise canadienne, fit l’acquisition en 2006 des certificats et droits exclusifs de production des appareils de la lignée DHC-1 à DHC-7

 

Les Versions canadiennes

- DHC-1A-1 :

Version motorisée par un De Havilland Gipsy Major 1C

- DHC-1A-2 :

Version motorisée par un De Havilland Gipsy Major 10

- DHC-1B-1 :

Version motorisée par un De Havilland Gipsy Major 1C, pour la voltige

- DHC-1B-2-S1 :

Version motorisée par un De Havilland Gipsy Major 10 destiné à la Force Aérienne Egyptienne

- DHC-1B-2-S2 :

Version motorisée par un De Havilland Gipsy Major 10 destiné à la Force Aérienne Thaïlandaise

- DHC-1B-2-S3 :

Version d'entrainement de la RCAF motorisé par un De Havilland Gipsy Major 10 destiné au Royal Canadian Flying Clubs

- DHC-1B2-S4 :

Version destinée à la Force Aérienne Chilienne

- DHC-1B2-S5 :

Version destinée à la RCAF

 

Les Versions britanniques  

- Chipmunk T.Mk10 :

Version principale du Chipmunk britannique, motorisé par un De Havilland Gipsy Major 8 et construit à 735 exemplaires

- Chipmunk Mk.20 :

Version d'export du T.10, motorisé par un De Havilland Gipsy Major 10-2 et construit à 217 exemplaires

- Chipmunk Mk.21 :

Version civile du Mk.20 avec donc le changement de tous les équipements militaires et construit à 28 exemplaires

- Chipmunk Mk.22 :

Version civile du T.10 motorisée par un De Havilland Gipsy Major 10-2

- Chipmunk Mk.22A :

Version améliorée du Mk.22 par l'adoption de plus grand réservoirs de carburant, donc d'une plus grande autonomie

- Chipmunk Mk.23 :

Version d'épandage agricole motorisée par un De Havilland Gipsy Major 10-2, 5 exemplaires construits par conversion de 5 T.10



La Version portugaise

- Chipmunk T.20 :

Version militaire portugaise construit par OGMA et motorisée par un De Havilland Gipsy Major 10-2 développant 145 CH, 66 exemplaires construits.

WZ 877 en 1995 lors de la dernière parade des CHIPMUNK

 

Voir également l'article sur  le premier vol du WZ-877